Grandes
Heures

Jeudi 9 août
 20 h à l'Eglise Saint Marcel de Cluny

ensemble-polygones_photo-polygoneshd_n-b

de
Cluny

Saison
2018

Concert en FEMMES MAJEURES
Ensemble Polygones
Direction Léo Margue

Mezzo-soprano : Fiona McGown
piano : Celia Oneto Bensaid
Ensemble Polygones : violon, Louise Salmona ; clarinette, Carjez Gerretsen ; cor,Alexandre Collard ; violoncelle,Natacha Colmez-Collard

Hélène de MONGEROULT : Etudes 62, 107 et 111
Mel BONIS : Femmes de légendes (extraits) : Ophélie Desdémone
Clara SCHUMANN : Trio en sol mineur opus 17
Camille PEPIN : Chamber Music, sur des poèmes de James Joyce

du
29/07

au
11/08

Grande première, notre Festival vous propose de découvrir tout un pan de la musique injustement oublié : les œuvres des femmes. Car l’Histoire de la Musique, comme toutes les autres Histoires, a été écrite par des hommes qui ont fait la part belle aux … hommes !
Hélène de Mongeroult, aristocrate à la vie romanesque, sauve sa tête au moment de la Révolution en jouant, devant le Comité de Salut public, des variations sur La Marseillaise.
Mel Bonis entre au Conservatoire de Paris mais doit ensuite abandonner la musique, contrainte par ses parents à épouser un riche industriel. Elle n'y reviendra que bien des années plus tard. Le ton de ses pièces passe du souvenir des Romances sans paroles de Mendelssohn à des clairs-obscurs harmoniques qui font penser à Chabrier, voire à Debussy.
Clara Schumann, connue comme l'une des plus grandes pianistes du 19ème siècle, commença à composer jusqu'à ce qu'elle pense, sous la pression des gens qui l'entouraient et de la société que, de la part d'une femme, cela ne pouvait être que de l'arrogance.
Camille Pépin, jeune compositrice de même pas 30 ans, a déjà remporté de nombreux prix et a vu certaines de ses créations jouées à la Philharmonie de Paris.